« Le Camp de blues fut probablement la plus belle expérience de ma vie (du moins, jusqu'à date... et probablement pour le reste de ma vie).

En plus de nous permettre d'approfondir nos connaissances musicales et de jouer sur la plus grosse scène du Festival de Jazz, ça nous a permis de faire des rencontres extraordinaires ! De ''tripper'' au plus haut point avec des artistes de haut calibre, mais aussi avec des jeunes qui ont la même passion que nous... de se faire de nouveaux amis et de perdre sa timidité. »

Ariel, saxophoniste, Ste-Agathe

« Le Camp de blues n'est pas un simple camp comme les autres. C'est probablement l'un des camps les plus courts, mais aussi l'un des plus éducatifs. Quelques jours avant d'entrer au Camp, j'ai passé des moments difficiles. Je ne croyais pas être capable d'apprendre quoi que ce soit en un si court laps de temps, mais je me trompais. L'équipe du Camp de blues se transforme rapidement en une deuxième famille qui t'entoure d'une façon “magique”. Nous avons rencontré des pros tels que, de un, nos professeurs et de deux, des personnalités comme Bob Harrisson, Paul Deslauriers, Jim Zeller et plein d'autres. Avant ce Camp, je ne croyais pas être capable d'improviser un solo sur un blues quelconque et en avoir l'air professionnel. Maintenant, je peux confirmer que j'ai plus appris en 7 jours qu'en 3 ans ! Bref, le Camp de blues a changé ma vie pour de bon ! »

Kevin, guitariste, Montréal

« Ce camp était fabuleux, un voyage merveilleux au monde de la musique blues. De voir qu'il y a tant de musiciens motivés et habiles avec leur instrument m'a motivé à poursuivre dans le domaine musical. Je suis sorti de ce camp prêt à le prolonger chez moi avec ma guitare. De plus, l'atmosphère dégagée autant par les moniteurs et les organisateurs que par les “blueseux” est toujours conviviale et chaleureuse ! Bref, c'est une très belle expérience que je recommande à tout amoureux de musique, même s'il ne connait pas bien le blues, car c'est encore plus magique. »

Aristide, chanteur, Montréal

« Le meilleur moment dans le camp pour moi, sans inclure le spectacle final, est d’avoir la chance de discuter avec les autres adolescents d'esprit ouvert de plusieurs genres de musique que nous aimons tous. »

John, batteur, Laval

« La journée où nous avons eu les cliniques et tous les artistes qui sont venus nous raconter leurs expériences… En fait, tout le camp était une expérience magique. »

Francis, bassiste, La Baie

« Avoir composé en groupe une pièce géniale (Langosta !), mais aussi avoir pu rencontrer autant de gens avec la même passion et surtout d'avoir pu jouer avec d'autres excellents musiciens que je côtoie encore aujourd'hui ! »

Vincent, bassiste, Mascouche

« Le premier jour où j'ai rencontré les membres de mon combo, la chimie du groupe s'est introduite dès le début et on a joué tous ensemble super rapidement. C'était vraiment spécial. Un autre beau moment a été celui où on a écouté les pros du Camp de blues pour la première fois, on a pu comprendre à qui on avait affaire et à quoi il fallait s'attendre pour la semaine. »

Benjamin, trompettiste, Longueuil

« Quand je suis sortie de la scène au spectacle final, j'étais tellement stressée pendant notre interprétation que le contrecoup était gigantesque! C'était vraiment génial de jouer devant autant de personnes! »

Laurianne, trompettiste, Longueuil

« Les moments les plus forts que j'ai vécus étaient durant les périodes de pratique en combo ! J'avais un groupe avec qui je pouvais parler musique et dès là, je me sentais à ma place. Plus les jours avançaient, plus les liens créés se nouaient de plus en plus. C'est en grosse partie pour ça que je voulais être sélectionné pour le camp, pour partager ma passion avec des gens merveilleux. »

John Henry, bassiste, Anse-Pleureuse

« CLAIREMENT celui de finir le show, avec la foule en délire ! »

Nicolae, pianiste, Montréal

« Les pratiques ou jam-sessions avec mon groupe. Les dynamiques de jouer dans un groupe de blues si nombreux étaient amusantes et différentes, parce que je joue souvent avec seulement un batteur. »

Adrian, guitariste, Kirkland

 

© Copyright 2018. Tous droits réservés. Camp de blues.