« Merci pour cette merveilleuse expérience. Grâce vous, le blues c'est loin d'être une simple progression d'accord... auparavant j'avais prétention de croire que le blues était "UNE DANS LES DOUZES", une étape dans l'apprentissage du musicien. ( vous savez l'expression: "tu reviendras me voir lorsque que tu auras joué tes douzes"). Mais vraiment, grâce à vous, j'ai réalisé qu'on a jamais assez son blues. C'est fantastique ! »

Gabriel Harbec, guitariste


 « C'était tellement une belle expérience que je conseille à tout le monde d'y participer! Seulement faire l'audition fut magique! J'ai fait la rencontre de mon nouveau meilleur ami Alex un bassiste de Québec, Ariane une chanteuse de Sherbrooke enfin plein de musiciens!  Si je n'avais pas été choisi pour le camp j'aurai été contente quand même parce que quelqu'un d'autre aurai fait cette expérience totalement unique! Vous avez été tellement accueillant avec nous! On ne se sentait pas comme si on était à l'école mais vraiment comme un camp avec quelques règles à respecter. Rien de trop compliqué à suivre : quand tu es choyée comme nous l'avons été, tu t'organises pour vouloir être parfait. Lors de la première journée, j'ai eu mal au ventre : je ne voulais plus y retourner parce que je me sentais pas du tout à ma place, tous les autres étaient meilleurs et en connaissaient bien plus sur le sujet que moi.  Après mon deuxième jours, tout a changé : je me suis rendu compte de la joie et du bonheur qui régnai dans les ''cours''. Tout le monde a été si gentil avec moi, ils ont vu que je me sentais nul et ils m'ont donnée plein de truc et beaucoup d'aide.  Tout le monde avait son propre style soit punk, rock, skate, hippy(...).

Je vous le dit : c'était une expérience à ne pas manquer !!! Cela m'a beaucoup changée car j'ai réalisé que la musique n'était pas à notre service mais que nous étions à son service. »
Gabrielle Sirois-Duguay, batteur


 « Ce qui m'a marqué le plus est la rapidité avec laquelle notre groupe est devenu uni et à quel point le blues nous a permis de mieux apprendre à nous connaître... »
Gabriel Gagnon, tromboniste


 « Je dois dire que pratiquement tout m'a marqué au camp de blues.
Mais il y a quand même des choses que j'ai préférées.
La clinique avec Stephen Barry m'a vraiment époustouflé...  Ouf... Qu'il en sait des choses ce gars !!!!!
J'ai aussi beaucoup apprécié mon professeur de guitare : Alain Bertrand... Je ne l'oublierais jamais !
*****DIFFICILE DE L'OUBLIER AVEC TOUT CE QU'IL M'A APPRIS !!!!
Les combos étaient vraiment géniaux, chaque fois il se passait quelque chose de magique !! »
Pierre-Louis Savoie, guitariste


 « En ce qui me concerne, les cliniques avec M. Vincent Beaulne ont complètement changé la façon dont je perçois la musique et le 'soul'.
Les ateliers  (spécialement celui avec Dawn Taylor Watson) et bien sur le spectacle final, qui s'est déroulé à un niveau qui surpasse l'excellence.
Pour moi, disons que cela a été mes 'highlights : ce qui m'a touchée et marqué pour le restant de mes jours »
Milène Ortenberg, chanteuse


 « La seule chose que vous devriez changer, c'est que la durée : une semaine, cela a passé beaucoup TROP RAPIDEMENT!!!! »
Pèter Jànos Tikàsz, tromboniste


 « Le camp de blues fut une des plus belles expériences musicale de ma vie! Apprendre tant en si peu de temps, c'est incroyable!  Les profs et les responsables étaient géniaux, les moniteurs hyper motivés et les jeunes du camp étaient tous des passionnés. Ce fut vraiment formidable de faire de si belles rencontres et de partager notre passion pour le blues en une semaine intensive de musique. En plus, qui peut dire avoir joué au Festival de Jazz à 15 ans ?
Merci encore à tous pour cette expérience unique et magique qui m'a tant touchée. »
Laurence Lafond-Beaulne, tromboniste 


 « L'élément qui m'a le plus marquée et dont j'ai été très émue (oui j'ai pleuré!), a sûrement été la relation que j'ai eu avec les professeur du camp. Quand je suis arrivée au camp la première journée, j'étais un peu intimidée par les professeurs, même si mon enseignant de musique au secondaire en connaissait quelques-uns.  Je me suis senti nerveuse de les rencontrer. On ne les appelle pas les « Pros du blues » pour rien : ils sont vraiment bons et professionnels. Quand on arrive à leur côté pour la première fois, on se dit "Ils doivent être sévères et se dire qu'ils sont bien meilleurs que nous". Mais non, la première sectionnelle que j'ai eue avec Michel Lambert et la première pratique de combo avec Alain Bertrand se sont bien déroulées. Ils ont été sympathiques et, malgré la différence de performance entre eux et nous, ils ne nous ont jamais montré que les élèves étaient moins talentueux qu'eux. Ils se sont mis à égalité avec nous et cela m'a étonnée. Cette semaine s'est avérée être trop courte pour tout le plaisir que j'y ai trouvé. Autant pour les amis que pour la musique. »
Vickie Doré-St-Arnault, trompettiste


 « Les profs ont été d'une importance capitale dans ce camp! Côtoyer des pros de la musique pendant une semaine fut exceptionnelle. De beaux liens se forment entre le personnel du camp et les jeunes, même qu'il est possible pour nous encore aujourd'hui et probablement jusqu'à la fin de notre carrière de garder contact avec ces musiciens incroyables. »
Maxime Reed-Vermette, batteur


 « L'élément marquant pour moi c'est l'esprit d'équipe qui s'est installé entre le prof, les musiciens et la chanteuse dans notre groupe combo. Nous étions tous vraiment connectés et n'avions qu'une chose en tête nous amuser en jouant du blues.  Le reste autour de nous ne comptait plus.  Notre objectif commun était le spectacle du dimanche. Je n'avais jamais vécu ça avant, c'était super cool. »
Jean-Philipe Guy, trompettiste


 « Moi j'ai vraiment aimée...non...adorée !  C'était une méchant expérience que de participer au Camp de blues. On est avec des pros du blues, des personnes qui nous soutiennent et qui prennent soins de nous.
Ce qui m'a vraiment marquée quand j'ai été au Camp de blues c'est lorsqu'on a joué au Festival International de Jazz de Montréal. Imaginez : nous étions 55 personnes à y participer....ajoutez à cela toutes les familles et les ami(e) s : il y avait vraiment beaucoup de monde !  Et quand ils applaudissaient à chaque fin de chansons ou de solos....on se sent tellement fier de nous!  Et on est tellement heureux aussi !
Bref...je vous le conseil vraiment! »
Émilie Laroche, saxophoniste


 « Il m'est difficile d'isoler un élément marquant car le tout formait une expérience fabuleuse et inoubliable... Cependant, je me rappelle le spectacle du Stephen Barry Band, qui nous a expliqué qu'on peut réaliser quelque chose de vraiment beau, tout en restant très simple. »
Xavier Coiteux-Roy, pianiste


 « Je voudrais témoigner de deux moments vraiment inoubliables:
Mon premier moment, ce sont les gens du combo qui avaient une personnalité tellement agréable. Je me rappelle quand nous sommes allés voir le show de Willow, je me tenais avec mon petit groupe toute la soirée et on parlait de musique. Ce n'est pas comme avec mes amis de l'école ou du soccer. J'avais la chance d'être avec des musiciens passionnés comme moi.
Mon autre beau moment, c'est la fierté que j'ai eue tout juste après être descendu de la scène, après avoir joué le concert. Je me disais qu'après tous les efforts de la semaine, mais aussi toutes les pratiques depuis l'âge de 6 ans, j'avais enfin pu jouer au Festival de Jazz de Montréal. Le vrai! Avec un grand public. J'étais tout énervé. »
Asmaël Thériault, pianiste


 « Le camp de blues a été pour moi de loin l'expérience la plus excitante et enrichissante de ma vie. Avoir la chance de jouer avec des musiciens pleins de talents c'était exceptionnel. Je ne me suis jamais autant amusé à jouer de la musique en groupe. De plus, tout au long de la semaine j'ai pu assister aux performances de musiciens virtuose incroyables et de recevoir leurs conseils. L'évènement le plus incroyable a été le spectacle sur la scène td, quelle expérience. C'est une semaine que ne suis pas près d'oublier. »
Hugo Saint-Laurent, guitariste


 « La partie que j'ai le plus apprécié a été la possibilité de participer a un spectacle au festival de Jazz afin de présenter les chansons que nous avions composées tant au niveau verbal que musical.

Ce qui m'a le plus marqué est le dévouement que les enseignants et les musiciens ont bien voulu nous faire partager afin de découvrir le Blues et le Jazz.

Ce camp fut une expérience très intense et équivaut a une belle experience inoubliable. »

Emmanuel Fradette, chanteur


 « Ce qui m'a le plus marquée durant mon séjour au camp, ce sont les maintes cliniques que nous avons eu la chance d'avoir pendant la semaine du camp. Je crois que j'en ai appris beaucoup sur la musique et sur l'attitude qu'on doit avoir lorsqu'on en fait. Il y a aussi tous les cours que nous avions, car j'ai vraiment appris ce qu'était improviser pendant ce camp, ce qui m'a extrêmement aidé jusqu'à présent. Il y a aussi, bien évidemment, le concert final qui est toute une expérience a lui seul. J'ai dû apprendre à mieux contrôler mon stress devant une foule si énorme, mais j'en tire une bonne expérience de vie. C'est sûr que je vais toujours me rappeler de ce jour-là, c'est un de mes plusieurs rêves devenus réalité, et je suis contente d'avoir eu la chance de participer à cette expérience unique. »
Jeannie Medeiros Charbonneau, saxophoniste


 « Je crois que ce qui m'a le plus marqué au camp, c'est la relation entre tous les musiciens. Bien sur j'ai adoré beaucoup d'autre chose comme: les cliniques, le spectacle finale et les professeurs (...). Tout ça était génial, mais pour être honnête, je m'y attendais. Mais le respect qui régnait entre tous les musiciens, ça c'était quelque chose. Aucune compétition. Et en plus, les liens d'amitié se formaient très facilement (je n'ai jamais vu des liens d'amitiés se former aussi rapidement). Après une demi heure au camp, je connaissais pratiquement la moitié des gens. Je me suis fait de très bons amis avec qui je garde contact. Donc si l'expérience était à refaire, je m'inscrirais sans la moindre hésitation. »
Félix Bouchard-Tremblay, guitariste


 « De mon expérience au Camp de blues, je me rappellerais toujours des interminables jamm du midi (Stairway to heaven), des concerts du matin (question de se réveiller un peu..), de l'ambiance décontractée des combos et aussi de la boîte à lunch mauve de Max Reed le drummeux (?!?) »
Joanie Ayotte, trompettiste


 « C'était super d'être avec des personnes aussi passionnées que nous. J'ai fait de belles rencontres et je crois que cela m'a motivée à continuer ! C'est aussi le fait de commencer avec presque rien et de créer quelque chose de magique ! »
Ariane Vaillancourt, chanteuse


 « Pour commencer le Camp de blues fut une expérience musicale incroyable, formidable,''cool'' ...J'ai adoré que nous ayons un prof pour nous enseigner des nouveaux trucs soit pour la justesse du son, pour avoir un meilleur réchauffement (faire des intervalles...), pour faire une meilleure improvisation dans le blues ou pour apprendre à faire des nouveaux effets de son sur le trombone J'ai aussi apprécié les rencontres avec des musiciens professionnels pour nous montrer c'est quoi le blues. Je me suis fait des nouveaux amis qui aiment jouer de la musique autant que moi ou même plus et appris beaucoup sur le travail d'équipe dans un groupe de musique.

Pendant toute la semaine, il y avait une ambiance particulièrement le ''fun''. Mais la chose que j'ai le plus aimé dans le camp ce fut la création des deux pièces et le concert final.  Je n'aurais jamais pensé qu'un jour je contribuerais à la création de deux pièces si l'fun à jouer et à entendre. Le concert final fut incroyable, il y avait plein de monde qui était là juste pour nous écouter (comme mes amis, mes parents, les professeurs du Camp de blues,etc.). Grâce aux conseils des professeurs, j'ait fait un bon solo impro.  Je ne sais pas comment décrire la sensation que j'ai eu pendant mon solo devant tout le monde qui était là, c'était 'magique'.

C'est une expérience incroyable que je referais n'importe quand. Grâce au camp de blues j'ai passé une semaine musicale inoubliable. »
David Collante, tromboniste


 « La chose la plus magnifique du camp était la rencontre des gens de mon groupe: ils et elles
étaient toutes des personnes extraordinaires, musicalement et en tant que personne. »
Mandela Coupal-Dalgleish, batteur


 « Ce que j'ai le plus apprécié du camps c'est d'être aussi près des pros:  ils nous parlaient comme si nous étions l'un d'eux. J'ai bien aimé l'ambiance dans les combos et la vitesse a laquelle nous avons tous évolué. »
Xavier Rousseau, pianiste 


 « Nous nous sommes rencontrés jeunes et anxieux. Nous nous sommes quittés grandis, avec le Blues au coeur.  C'était la première fois de ma vie que je voyais 50 personnes aussi differentes, réunies par une seule chose : La musique.  Avant le camp, je croyais ne jamais comprendre le Blues. Mainteant, j'en suis certain:  le blues est incompréhensible, on peut seulement le vivre du fond du coeur. »
Martin Lapointe, bassiste


 « Pour moi, le camp de blues, a été ma plus belle expérience à vie.  Avec tout ce «feeling» de jouer du blues avec cette merveilleuse équipe, ça ne pouvait qu'amplifier ma passion pour la musique.  Si je pouvais recommencer cette semaine de rêve je le ferais sans hésiter.  Le camp de blues était génial, tout simplement génial. Je ne peux arrêter de penser au camp de blues et à tout ce que j'y ai vécu... Il restera gravé dans mon cœur... »
Nicolas Blanchette, tromboniste


Ce fut un plaisir et un honneur de participer au tout premier Camp de Blues. D'abord parce que l'ambiance professionnelle et amicale transcendait nos égos laissés au vestiaire et ensuite, elle nous poussait inconsciemment à construire par delà nos deux chansons des moments de paix avec des gens qui parlent le même langage, la musique. Bref, tout le monde s'est éclaté pendant une semaine et a pu partager ce doux vent de folie avec la famille, les amis et les festivaliers lors du spectacle de clôture du Festival de Jazz.

À 15 ans, ce Camp de Blues est marqué au coin du point tournant dans ma jeune vie de musicien. »
François Laliberté, batteur


 « C'était une expérience inoubliable, enfin une place ou je pouvais discuter ma passion avec d'autres mordus. Ce camp m'a renseigné sur les nombreux bluesman (et blueswoman) locaux et leur talents uniques. La clinique avec Jimmy James était très intéressante et j'ai rencontré de merveilleux jeunes musiciens de blues comme moi même. Notre professeur était excellent et la sortie de soirée était vraiment amusante. En tout je recommande ce camp à n'importe quel jeune mordu du blues qui cherche à se faire des amis musiciens. »
Julien Arsenault, guitariste


 « Le spectacle du camp de blues sur la scène TD, au festival de jazz, c'est LE spectacle de mes 13 ans. Je n'étais pas nerveux. Juste heureux d'être là. Les musiciens et les professeurs étaient excellents. Les "jam session" avec les musiciens invités étaient vraiment "tripants". Une super semaine ! »
Gabriel Messier-Morissette, batteur


 « J'ai vraiment adoré la semaine passée au camp.. une des choses... parmi tant d'autres que j'ai bien aimé était le fait que tout était bien balancé.. surtout pour une première année..  que ce soit pour écouter les autre jouer, jouer en groupe ou avec notre moniteur ou bien d'assister aux multiples performances d'artistes qui ont tous su nous émerveiller. 

J'ai bien sur adoré le jour même du spectacle..    qui s'est très bien déroulé !..   Je me suis bien amusé avec mon groupe.. le 9th Floor Blues Band!!! »

Je voudrais aussi vous remercier pour nous avoir permis de vivre cette expérience inoubliable ! »
Félix Rioux, pianiste


 « Le meilleur moment a été définitivement le concert final. On a joué au FIJM! Pour certains professeurs c'était leur première tandis que moi j'ai 18 ans et j'ai joué au FIJM! C'est fou !! »

Gaël Chabot-Leclerc, vibraphoniste


 « Le Camp de Blues...c'est plus qu'une semaine intensive de musique. C'est la découverte de qui nous sommes vraiment. Par le dynamisme et la passion qui émanent de toutes parts, je me suis trouvée et j'ai su sans aucun doute que la musique serait ma vie. »
Elyze Venne-Deshaies, saxophoniste


 « Ce que j'ai aimé le plus ben je ne peux pas le dire car j'ai tout aimé. Je peux dire par contre que j'ai bien aimé les cliniques  car elles nous permettaient d'en apprendre un peu sur les autres instruments et j'ai bien aimé aussi l'ambiance. »
Kim Bertrand, trompettiste


 « Le camp de blues a été pour moi un des moments les plus enrichissants et les plus tripants de ma vie. Le plus génial c'est qu'on n'était qu'avec des passionnés du blues. C'était tellement tripant de faire du blues avec du monde qui avait autant de talent et de passion. Je me souviendrais toute ma vie de ce camp et il ma fait réalisé que je veux vraiment devenir guitariste. »
Maxence Mayrand, guitariste


 « Je me considère très chanceux d'avoir participé à ce premier camp de Blues. Ça m'a permis de rencontrer des personnes, qui tout comme moi, ont une passion pour la musique et en même temps d'enrichir mes connaissances en Blues à l'aide de grands musiciens. Je tiens à remercier tous ceux qui ont financé le camps de Blues et tout ceux qui ont organisés le camp de Blues. J'espère que d'autres comme moi auront la chance de vivre la même expérience.

Merci encore! »
Mihai Teodor Ionescu, saxophoniste

© Copyright 2017. Tous droits réservés. Camp de blues.